La céramique, c’est incroyable. J’ai commencé des cours de céramique en début d’année et je suis complètement accro ! Je suis impressionné par toutes les techniques qui sont utilisées pour faire naître des objets de cette façon. La céramique regroupe toutes les façons de travailler la terre. La poterie comprend toute la création de pot ou de vases, c’est donc une sous-catégorie de la céramique. C’est fou de se dire que la technique de la poterie était déjà utilisée à l’époque de la préhistoire et qu’on l’utilise encore aujourd’hui ! Personnellement j’adore la poterie, et comme je collectionne les plantes, j’ai aussi envie de collectionner les pots 🙂

Voici quelques astuces pour commencer la céramique !

Le matériel

Pour faire de la céramique, il faut être un peu équipé… C’est pour cela que prendre des cours, c’est l’idéal, car généralement tout le matériel est disponible dans l’atelier.

Le premier élément important, c’est la terre. On utilise de l’argile, vous pouvez en trouver dans des magasins de loisirs créatifs (et dans la nature haha !). J’adore toucher cette matière, c’est super apaisant ! Elle contient beaucoup d’eau, ce qui permet de la modeler facilement… Mais pour la cuire, il faut un four spécial. En effet, on ne peut pas faire cuire l’argile dans un four domestique car pour que l’eau disparaisse complètement de la poterie, il faut cuire au minimum à 900° ! Il est donc difficile de se lancer dans ce genre de création sans ce fameux four. Si vous n’en avez pas dans votre grenier, plusieurs solutions sont possibles : vous pouvez vous renseigner auprès d’un atelier de poterie près de chez vous, on peut souvent utiliser leur four contre quelques euros (en fonction du nombre et de la taille des pièces), sinon vous pouvez vous lancer avec de la terre auto-durcissante !

Cette seconde option est super si vous voulez juste essayer et voir si ça vous plaît. On peut déjà faire pas mal de petites choses avec 😊 Plusieurs marques proposent de l’argile sans cuisson, personnellement je n’ai testé que la marque fimo air. Cela se présente comme de la pâte à modeler, et c’est donc assez facile à utiliser avec des enfants. Attention par contre à la conservation, il faut soit finir le paquet, soit bien le refermer pour qu’il n’y ait pas d’air qui rentre en contact avec la terre. Par contre je vous déconseille de faire de la vaisselle avec, privilégiez plutôt la déco 😉

Lors des cours de céramique, on n’utilise pas forcément de tour de potier. On peut tout simplement modeler la terre avec nos doigts ! Rien qu’avec dix doigts, on peut faire des pots ! Il existe quand même pas mal d’outils pour modeler la terre : fil à couper, ébauchoirs ou mirettes. Vous pouvez retrouver ce genre d’outil vendu dans des kits, mais si vous ne voulez pas investir vous pouvez simplement vous munir d’une petite cuillère, d’un couteau fin ou d’un cutter et d’un rouleau à pâtisserie. Avec un peu d’idée on peut détourner des objets du quotidien pour faire de la céramique.

Pour donner de la couleur à vos créations, on utilise de l’émail ou de l’engobe.

On trouve aussi de la peinture à céramique. Il existe plusieurs couleurs en pot de peinture ou en feutre. On peut l’appliquer directement sur l’objet cuit (ou bien sec dans le cas de la terre sans cuisson), ou une fois qu’il est émaillé. Cela permet de peindre des dessins, de faire des détails. Par exemple, j’ai émaillé en transparent le petit pot écureuil, puis j’ai peint le visage avec la peinture à porcelaine Pebeo. J’ai un kit de plusieurs couleurs, il y a même du doré (mon préféré évidemment !)

Les étapes de la céramique :

1/ Le modelage

On commence par prendre dans notre pain de terre un peu de matière. L’idée est de faire une boule avec nos mains, il faut faire sortir tout l’air et éviter de faire craquer la terre. Une fois que l’on a une belle boule, on peut faire ce qu’il nous plaît ! On peut continuer avec les mains, en la creusant pour faire un pot. On peut utiliser un rouleau à pâtisserie pour l’aplatir et obtenir une plaque pour découper des formes dedans. On peut la mettre sur le tour de potier pour qu’elle devienne un pot, un bol ou une tasse.

Si vous avez de l’engobe pour lui donner une jolie couleur, c’est à ce moment qu’il faut l’appliquer sur votre ouvrage !

2/ Le séchage

Une fois votre modelage terminé, il faut laisser sécher votre pièce dans un endroit sec. Le temps de séchage dépend évidemment de la taille de votre création. Quand elle est bien sèche, vous pouvez poncer votre pièce.

3/ La cuisson

Votre création va avoir chaud, car elle est plongée dans un four qui peut aller jusqu’à 900° ! Elle va cuire tout doucement, il ne faut pas qu’il y ait de choc thermique car la pièce pourrait casser ! Si vous utilisez de la terre sans cuisson cette étape n’est pas nécessaire car le séchage à l’air libre va suffire.

4/ L’émail

C’est le moment de colorer votre pièce. L’émail est un mélange qui ressemble à une pâte coloré. C’est à déposer au pinceau, il faut en mettre une bonne quantité pour que la couleur ne soit pas entièrement absorbée par la terre. Attention à bien laisser une zone sur laquelle il n’y a pas d’émail pour pouvoir poser votre pièce dans le four.

5/ Dernière cuisson

Pour fixer l’email, la pièce doit repasser au four ! L’émail se vitrifie avec la chaleur et cela donne un aspect brillant à vos pièces (mais je pense qu’il existe aussi des émaux qui ne sont pas brillants).Un peu de patience votre pièce est fini après cette étape 🙂

Inspirations

Quelques-unes de mes réalisations en cours de poterie et avec la terre autodurcissante :

un pot écureuil

Un pot sur pied

Des broches en céramique, et un petit récipient en forme de goutte

Des tutos pour faire de la céramique

 

P.S. : Je tiens à vous dire que je ne suis vraiment pas une pro de la céramique et que cet article est plutôt un moyen de partager l’engouement que j’ai en ce moment pour la céramique. Si je me suis trompé sur certaines choses, j’en suis désolé d’avance, n’hésitez pas à m’en faire part, je suis toujours contente d’apprendre de nouvelles choses 😁