Tricoter ses premières chaussettes avec Wool and the gang

Tricoter des chaussettes

Pour moi, tricoter ses propres chaussettes, c’était vraiment le Graal du tricot. On dirait que toutes les complexités du tricot sont réunis dans les chaussettes : le temps (loooongs), un fil petit qui se tricote en moins de 3, tricoter avec 4 aiguilles double-pointes, des diminutions ou augmentations partout et des points compliqués pour faire les talons. Bref, ca ne me semblait pas être super facile à faire et pourtant j’ai eu envie de me lancer. Pour cela, j’ai choisi d’être accompagné avec un kit de Wool and the gang.

Le kit Kinda magic pour faire ses chaussettes

Comme toujours, je ne suis jamais déçu avec la marque Wool and the gang. Dans le kit j’ai reçu une pelote magique (dont on reparle plus loin), plusieurs paires d’aiguilles et les explications. Et surprise, le livret explicatif a peu de pages, et oui en réalité, ca à l’air super simple !!

On commence par monter les mailles sur quatre aiguilles, une fois que l’on a compris le principe, ca n’a rien de plus compliqué que de tricoter avec des aiguilles circulaires. On tricote les côtes 1X1 et ensuite on continue toujours tout droit, facile.

La pelote est vraiment magique, elle est teinte de façon à nous indiquer par exemple lorsqu’il faut arrêter de tricoter en côtes 1×1. Ensuite, le motif graou se dessine tous seul au fur et à mesure que l’on avance ! J’étais tellement pressé de voir le motif se dessiner que ca ne m’a pas paru si long que ca. Le point positif, c’est qu’on n’a pas besoin de réfléchir lorsque l’on tricote ce modèle, c’est la laine qui fait tout !

Tuto de la petite difficulté : le talon

Arrivée au talon, j’ai plus rien compris ! C’était la panique, rien n’était indiqué, je savais plus comment faire. Après mettre un peu torturer le cerveau, j’ai compris. Si comme moi, vous êtes bloqué au talon voici un petit tuto en image :

Une fois arriver au talon, on arrête de tricoter avec le fil de la pelote et on prend le fil jaune pour tricoter un rang sur deux aiguilles, puis on reprend le fil de la pelote normalement et on continue jusqu’à la fin de la chaussette.

Quand on a fini de tricoter la chaussette, on revient à notre talon. Il faut ensuite passer les aiguilles de chaque côté du rang de couleur jaune.

Ensuite, il faut détricoter le fil jaune, pour laisser un trou pour le talon.

Il suffit ensuite de continuer avec les explications du livret.

J’espère que ce petit tuto vous aidera à tricoter le talon si comme moi vous êtes perdus.

Les chaussettes, c’est pas si compliqué !

Finalement, les chaussettes ont été plutôt rapides à tricoter ! En fait, j’ai beaucoup plus traîné à faire les dernières coutures que de tricoter les chaussettes ! Je pensais que j’allais moins être motivé à tricoté la deuxième à cause de la répétition, mais pas du tout.

Le résultat est top ! Super doux, confortable et coloré, j’ai envie de les mettre tous les jours. Ca m’a donné envie d’en tricoter d’autres ! Si vous souhaitez vous lancer dans ce genre de projet, je vous invite à lire le blog de Aline aux pays des mailles. Elle tricote tout un tas de chaussettes et c’est très inspirant.

Le cardigan Etta de Wool and the gang, mon gilet tout doux

Le cardigan Etta avec Wool and the gang

Il y a quelques temps, la marque de kit de tricot Wool and the gang m’a gentiment proposé de tester un de leur kit, à l’occasion de la sortie des kits et du site en français. C’est sûr que pour commencer à tricoter ou se lancer dans un nouveaux points, c’est quand même plus facile dans sa langue maternelle !

J’ai accepté avec bonheur car je n’avais plus rien sur mes aiguilles. Le choix du modèle a été cornélien parce qu’ils sont tous chouettes ! Je voulais un gilet car c’est ce que je porte le plus et quelque chose de pas très compliqué pour le terminer avant l’été. Le Cardigan Etta répondait à toutes mes attentes ! C’est un petit gilet qui peut se porter et s’associer très facilement, qui se tricote simplement et qui se monte très rapidement (il n’y a que deux parties).

Le colis Wool and the gang

J’ai reçu quelques jour plus tard mon colis avec tous le nécessaire pour tricoter le cardigan Etta. Le colis est joli et personnalisé pour chaque client, et ça, ça fait la différence 😉 Il est composé d’un sac en kraft, parfait pour ranger son en-cours, des aiguilles, un petit livret explicatifs et les pelotes. Le livret est très bien fait, entre les pages d’ambiance avec des petits dessins, on retrouve les explications pour tricoter le gilet, ainsi que les différents points. Tout y est très clair, avec des petits schémas et des explications en français.

Les pelotes feeling good yarn

Les pelotes du kit du cardigan Etta sont mon coup de coeur ! La feeling good yarn est composée de baby alpaca, de merino et de nylon. Je pense que vous avez compris qu’elle est super super douce. On a envie de se lover dans une pelote et d’y passer toutes ses vacances. Du coup, elle est très agréable à tricoter et en plus en n°5, le gilet monte assez vite. La couleur du cameo rose que j’ai choisi n’est pas tout a fait facile à rendre en photo, mais en réalité elle est rose assez claire, plutôt jolie.

Au tricot

Le cardigan se tricote assez bien, car il n’y a qu’un seul point employé : les côtes torses. C’est assez répétitif et ca peut paraître un peu long mais il ne faut rien lâcher ! J’ai mis environ deux mois pour le terminer. La forme du gilet est assez simple avec une petite fantaisie car le pull se tricote en deux parties : le bas en une bande et le haut d’un seul tenant avec les manches. Il n’y a pas de bande d’encolure et je trouve ça plus facile. L’assemblage se passe sans encombre, j’ai même réussi à faire des coutures invisibles !

Et voilà le résultat : un petit gilet tout doux !

Je trouve que les manches sont un peu larges mais à part ça, il est parfait. Je ne sais pas si je vais beaucoup le porter avant l’automne prochain car les températures augmentent peu à peu et qu’il est bien chaud, peut être pour les soirées plus fraîches.

J’ai fait un cinémagraphe, c’est rigolo, on dirait que je tricote à l’infini !

Mon gilet en tricot !

IMG_3950

Je viens de finir mon premier gilet en tricot ! Je suis super contente, jusqu’ici je n’avais tricoter qu’un pull et beaucoup d’accessoires comme des bonnets, des snoods … Mais maintenant je continue sur ma lancée, et je rêve de me constituer une partie de mon dressing avec de jolis pulls et gilets !

IMG_3994

Ce modèle vient du livre « Les essentiels mode à tricoter » de Phildar aux Editions Marie Claire. Il y a plein de modèles très sympa à réaliser. Moi, j’ai eu le coup de cœur sur le modèle n°6, un petit gilet au point de riz. Parfait pour la mi-saison avec ses manches assez courtes. J’ai trouvé chez Phildar de la laine couleur pour réaliser ce gilet !

IMG_3930

IMG_3929

Bon, par contre la laine se tricote en 3,5, au début je me suis dit que ça serait sympa d’avoir un gilet avec un plus petit point que celui que j’avais déjà tricoté (un pull en 6)… Et puis je me suis vite rendu compte que en 3,5, ça n’avance pas bien vite ! Surtout avec le point de riz qui est beaucoup plus long qu’on point mousse ou jersey, même si c’est plus joli ! J’ai commencé ce gilet en août dernier et je viens de le finir donc ça fait environ 8 mois, c’est un tout petit long à mon goût ! J’ai perdu patience et il est vrai que je l’ai laissé de côté pour des petits projets plus rapides. Mais je suis super fière de ne pas avoir abandonné car il est quand même bien sympa ce gilet !

IMG_3962

A part le temps un peu long de la création du gilet, il est plutôt simple à tricoter ! Les manches sont tricotés avec le corps du vêtement alors il y a ça de moins à assembler. J’ai allongé un petit peu les manches et j’ai ajouté des petits boutons en forme de bonbons. Ce petit gilet est parfait car il va avec tout et surtout, j’adore la couleur.

IMG_3925

Cette photo pour vous montrer la forme des manches du gilet ( et non pas pour me sentir les dessous de bras haha !)

Tricoter un bonnet facile

Voici un tuto pour tricoter un bonnet express avant les beaux jours. C’est très rapide lorsque l’on a les bases du tricot et qu’on sait monter les mailles et tricoter en jersey. C’est une base simple à personnaliser en suivant ses envies, on peut choisir la couleur parfaite, broder des petites cœurs, faire des rayures ou créer un motifs presque jacquard !  Voici la marche à suivre pour tricoter le bonnet. Il faut 2 pelotes de laine n°7, pour ma part j’ai utilisé la laine Rapido de chez Phildar, c’est une laine qui ne pique pas, alors c’est parfait, et bien sûr une paire d’aiguille à tricoter qui correspond. On peut y ajouter un pompon, alors si vous avez des pompon maker, c’est l’occasion de les sortir, sinon un peu de carton fera l’affaire !

IMG_2403

Voici le tuto pour tricoter un bonnet facile :

Monter 58 mailles.

Tricoter en côtes 2×2 pendant 6 rangs.

Continuer en jersey pendant 18 rangs.

Au 19ème rang sur l’endroit, tricoter 2 mailles ensemble puis 6 mailles endroit, puis 2 mailles ensemble et ainsi de suite tous les long du rang.

Au 20ème rang, tricoter toutes les mailles à l’envers.

Au 21 rang sur l’endroit, tricoter 2 mailles ensemble, puis 3 mailles endroit, puis 2 mailles ensemble et ainsi de suite tous le long du rang.

Au 22ème rang sur l’envers, tricoter toutes les mailles à l’envers.

Au 23ème rang sur l’endroit, tricoter 2 mailles ensemble, puis 2 mailles endroit, puis 2 mailles ensemble et ainsi de suite tous le long du rang.

Au 24ème rang sur l’envers, tricoter toutes les mailles à l’envers.

Au 25ème rang sur l’endroit, tricoter 2 mailles ensemble, puis 2 mailles endroit, puis 2 mailles ensemble et ainsi de suite tous le long du rang.

Au 26ème rang sur l’envers, tricoter toutes les mailles à l’envers.

Couper le fil de laine et passer l’extrémité dans une grosse aiguille à bout rond. Retirer l’aiguille à tricoter et passer le fil dans les mailles restantes. Tirer. Avec le reste de laine faire une couture pour fermer le bonnet.

Pour terminer le bonnet, faire un pompon et le coudre sur l’extrémité !

IMG_2776

A vos tricot, j’ai hâte de voir vos bonnets !

Mon premier pull, le jersey jumper

Pull jersey jumper by bibouchka

J’ai tricoté mon premier pull !! Yeah ! Je suis ravie de vous le présenter ici. Celles qui me suivent sur Instagram, ont déjà pu voir quelques morceaux de ce projet. J’avais déjà tricoté un pull mais je ne sais pas s’il est vraiment portable. Il est entièrement au point mousse, tricoté avec une laine doublée, ce qui le rend vraiment très lourd et très très chaud ! Alors que celui là est parfait !  Il est chaud mais juste ce qu’il faut en ce début de printemps, il donne envie de se lover dedans tous les matins !

Pull jersey jumper by Bibouchka

Pull jersey jumper by Bibouchka

Pour ce pull, j’ai utilisé le patron du Jersey Jumper de la jolie marque Marcelle et Clo. Si vous ne connaissez pas, il faut absolument découvrir cette boutique remplie de merveille, à l’univers doux et tendance. J’aime particulièrement le modèle Betty en bleu ou en jaune wouahh! Mais bon, je n’en suis qu’à mon premier pull donc je ne vais pas tout de suite me lancer dans les torsades et autres points qui ont l’air plutôt compliqués. Mais c’est sur et certain que lorsque quelques pulls seront passés sur mes aiguilles, celui là y passera aussi ! J’ai donc choisi le pull le plus simple de toute la collection et c’est le Jersey Jumper. On tricote deux rectangles au point jersey (comme son nom l’indique) puis on créer l’encolure et les manches avec les aiguilles circulaires ! Comme on peut le voir, j’ai rallongé les manches et fait des manches 3/4, car je trouve ca dommage un pull à manche courte, quand on a froid, on a froid partout et même aux bras ! Et une fois porté, je le trouve un peu court, mais comme sur le modèle, la photo du pull n’est pas porté, je ne me suis pas bien rendu compte de la longueur. La prochaine fois je rajouterai quelques rangs pour éviter que mon ventre soit à l’air lorsque je lève les bras. (Vous l’aurez compris je suis plutôt frileuse hihi).

IMG_6581

IMG_6571

Sur le modèle, il est présenté en bicolore et je me suis dit pourquoi pas ! Mais au moment de choisir la laine humm je ne savais plus. Est ce que je porterai tel ou tel couleur ensemble ? J’ai donc choisi de faire simple et j’ai pris du blanc cassé pour tout le pull. J’adore cette couleur qui va avec tout, d’ailleurs j’ai envie d’acheter toutes les laines dans ce coloris. J’ai déjà utilisé une couleur similaire pour me tricoter un snood avec la laine de chez WoolKiss. Ici j’ai simplement choisi la laine Rapido de chez Phildar dans le coloris craie. Elle est toute douce et très agréable à tricoter, et puis en aiguille n°7 ca monte très vite !

IMG_6584

 

Alors si vous voulez vous lancer dans votre premier pull au tricot, je recommande ce modèle à 100 % !

Les petites aiguilles WoolKiss

Je vous ai déjà parlé de WoolKiss, cette jolie marque de kit de tricot. Laure la fondatrice,crée des modèles tendances et originaux pour celles qui veulent se lancer dans le tricot. Aujourd’hui, je voudrais vous montrer les petites aiguilles que l’on trouve dans certains kits, comme le headband ou le noeud papillon. Elles sont vraiment très pratiques car je peux emmener mon tricot partout avec moi, ca ne prend pas de place. Je peux tricoter dans le métro sans gêner mes voisins. Mais surtout elles sont vraiment très mignonne !

Et pour les rendre encore plus jolies et personnelles, j’ai décidé de les customiser en peignant le bout. J’ai d’abord tout peint en blanc, puis ajouté une couche de bleu, la couleur de WoolKiss, sur la partie supérieure.

Voila ce que ca donne, j’adore !

Et il existe un autre modèle avec le bout déjà peint, je suis en train de les utiliser pour tricoter une cravate bleu !